Que se passe-t’il en ce moment dans les vignes ?

Il n’est pas un mois sans que les viticulteurs ne travaillent d’une façon ou d’un autre dans leurs vignes. La bouteille de vin que vous retrouvez sur votre table est l’épilogue d’un enchainement d’étapes qui réclament toutes des soins et de l’attention pour vous apporter le plaisir final tant attendu.

C’est donc beaucoup de travail qui s’étend sur trois grandes périodes : la culture de la vigne, les vendanges et la vinification, et enfin l’élevage dont la durée dépend du cépage et du but recherché. C’est de cette première période que nous avons décidé de vous parler aujourd’hui.

La culture de la vigne : un travail sérieux et méthodique

Un travail sérieux tout le long de l’année est nécessaire pour produire des raisins parfaitement mûrs, sains et chargés de sucre.

Chaque mois de l’année donne de l’occupation plus ou moins intense en fonction des périodes.

Décembre à mars : c’est le moment du repos du vignoble propice à la taille de la vigne.

Mars : le printemps fait son apparition avec la remontée de la sève et l’annonce des jeunes pousses. C’est l’époque du débourrement avec le premier travail du sol, c’est-à-dire le labourage en profondeur, le dégagement des pieds appelé débuttage.

Avril : les feuilles s’ouvrent avec le replacement des piquets et des fils de maintien.

Mai : C’est le binage, car le mauvaises herbes aiment aussi le printemps, suivi des traitements contre l’oïdium et le mildiou.

Juin : les fleurs sont là, c’est la période de la nouaison (transformation de l’ovaire de la fleur fécondée en fruit) de l’épamprage (enlever les pampres, les feuilles inutiles d’une vigne, pour favoriser le développement du fruit et de l’accolage des sarments (fixation aux piquets et fils de fer).

Juillet : Il est temps de mener un contrôle rapproché de l’état sanitaire, traiter contre la maladie et rogner les rameaux ( ralentissement de la végétation par ébourgeonnage).

Août : ça chauffe, il faut effeuiller pour améliorer l’aération et l’insolation mais pas trop pour éviter les coups de chaleur. C’est le début de la maturation des raisins (dite véraison).

Septembre : les raisins arrivent à maturité vers la troisième semaine. Débutent les récoltes plus ou moins tôt selon les régions et la météo.

Octobre : Tout le petit monde des vins est fatigué, c’est la fin des récoltes avec l’épandage de fertilisants et de fumier.

Novembre
 : on arrive à la fin de l’épandage du fumier, les pieds sont entourés de terre (buttage) pout protéger les ceps des attaques de l’hiver.

Comme vous le voyez, le travail de la vigne n’est pas de tout repos, mais demandez à un viticulteur s’il a envie de changer de vie….

Leave a Comment